L’industrialisation et le la loi du « Marché » appliquées à l’agriculture, traduisent tous les excès et les incohérences d’un modèle de société insoutenable et inhumain.
Les conséquences sont bien visibles et effrayantes.
Sur le plan écologique, l’agriculture industrielle a une responsabilité première dans le réchauffement climatique, la disparition accélérée de la biodiversité alimentaire, végétale, et animale, la dévastation des terres arables, et l’accaparement des réserves d’eau douce de la planète.
Sur le plan social, il ne s’agit pas moins que de la destruction de millions d’activités paysannes, de la perte des savoir-faire ancestraux, des traditions, et de l’identité des populations rurales.
Enfin l’agriculture industrielle a réduit considérablement les apports nutritifs des aliments, nous affaiblit, et nous expose à des risques sanitaires majeurs.
Injustice innommable et tragédie absolue, elle est la cause de la famine structurelle dans le monde.

Sciences Art Education Ressources naturelles Santé Economie Artisanat et Industrie Agriculture


Décrypter l'actualité

La croissance versus la décroissance illustrée par Colcanopa

27/11/2009

Le dessinateur Colcanopa, dans le Monde du 15/16 novembre 2009, a judicieusement illustré le débat de société autour du mot croissance et de son contraire la décroissance....

La disparition de Claude Lévi-Strauss

07/11/2009

Le journal Le Monde, dans son édition du 5 novembre 2009, consacre un excellent et large dossier au célèbre anthropologue Claude Lévi-Strauss.

« Inventer une nouvelle croissance… » !

18/09/2009

A la une du Monde du 15 septembre, ce titre prometteur « Inventer une nouvelle croissance qui privilégie le bien-être humain ».
L’article du journal commente la...

Toutes les brèves