Le progrès est un des piliers majeurs des croyances de notre époque.

Telle une foi religieuse, elle s’impose aux esprits. Les expressions toutes faites comme « On n’arrête (ou on ne refuse) pas le progrès », « C’est le sens de l’Histoire »…traduisent l’impossibilité du débat et la force mystique du Progrès. Au-delà de la vacuité de ces formules creuses, elles positionnent bien le Progrès comme une entité intouchable, devant lequel les êtres humains ne pourraient que s’incliner…

Docilité apparemment surprenante eu égard au sentiment général de toute puissance et d’arrogance propre à notre civilisation moderne. Il y a là un paradoxe intéressant à étudier : d’un coté, une impression de pouvoirs sans limites dû à l’augmentation prodigieuse de notre arsenal technologique, de l’autre une incapacité manifeste à réguler, contrôler, maîtriser et, pourquoi pas, refuser le Progrès.

Plantu dans "Pas nette, la planète"
Sciences Art Education Ressources naturelles Santé Economie Artisanat et Industrie Agriculture


Décrypter l'actualité

La croissance versus la décroissance illustrée par Colcanopa

27/11/2009

Le dessinateur Colcanopa, dans le Monde du 15/16 novembre 2009, a judicieusement illustré le débat de société autour du mot croissance et de son contraire la décroissance....

La disparition de Claude Lévi-Strauss

07/11/2009

Le journal Le Monde, dans son édition du 5 novembre 2009, consacre un excellent et large dossier au célèbre anthropologue Claude Lévi-Strauss.

« Inventer une nouvelle croissance… » !

18/09/2009

A la une du Monde du 15 septembre, ce titre prometteur « Inventer une nouvelle croissance qui privilégie le bien-être humain ».
L’article du journal commente la...

Toutes les brèves