La faim continue à s’étendre dans le monde. Cette injustice innommable résulte des pratiques économiques et politiques de notre temps.

Avant 1950, aucune population de la planète ne connaissait la faim chronique. Il y a maintenant près de 1 milliard d’êtres humains qui souffrent tous les jours de la faim. Le nombre d’affamés pourrait doubler d’ici 2020.

Dans un excellent texte intitulé « Sortir de l’impasse de la mondialisation », la politologue genevoise Marie-Dominique Perrot rappelait les engagements successifs et non-tenus des dirigeants ou institutions des pays occidentaux pour supprimer la faim dans le monde : entre autres la FAO (l’organisme Onusien en charge de l’alimentation dans le Monde) en 1970, le secrétaire d’état américain Henry Kissinger promettant en 1974 que 10 ans plus tard « aucun homme, aucune femme, aucun enfant ne s’endormirait en ayant faim », les 7 premières puissances économiques et militaires mondiales (G7) en 1980, chacun s’engageant successivement à régler définitivement le problème pour la décennie suivante.
La dernière promesse des dirigeants de ce monde s’inscrit dans les fameux Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), où cette fois l’ambition est de réduire de moitié la faim dans le monde pour 2014. Objectif qui ne sera pas tenu comme les autres, mais surtout, Marie-Dominique Perrot soulignait le glissement sémantique redoutable puisque finalement on renonçait à réparer cette injustice absolue.

On admettait implicitement qu’il fallait un taux structurel d’affamés dans le monde! On touchait donc à ce que le philosophe Gunthers Anders appelait « L’innocence du mal », ou la philosophe Annah Harendt « La banalité du mal » à propos de la Shoah.

Sciences Art Education Ressources naturelles Santé Economie Artisanat et Industrie Agriculture


Décrypter l'actualité

La croissance versus la décroissance illustrée par Colcanopa

27/11/2009

Le dessinateur Colcanopa, dans le Monde du 15/16 novembre 2009, a judicieusement illustré le débat de société autour du mot croissance et de son contraire la décroissance....

La disparition de Claude Lévi-Strauss

07/11/2009

Le journal Le Monde, dans son édition du 5 novembre 2009, consacre un excellent et large dossier au célèbre anthropologue Claude Lévi-Strauss.

« Inventer une nouvelle croissance… » !

18/09/2009

A la une du Monde du 15 septembre, ce titre prometteur « Inventer une nouvelle croissance qui privilégie le bien-être humain ».
L’article du journal commente la...

Toutes les brèves